Le coryza du chat

Il s’agit en effet d’une maladie complexe, due à l’association de plusieurs virus ou bactéries, c’est une infection infernalement contagieuse. Les chats costauds, résistants, pourront s’en sortir sans traitement, d’autres peuvent en mourir. 
En ce qui concerne l’origine de la maladie, on va aller très vite, je ne suis pas vétérinaire et vous non plus sinon vous ne seriez pas en train de lire cette chronique… 
Un virus de la famille de l’Herpes, qui n’est pas contagieux pour l’homme, qui infecte le nez et les voies respiratoires. Un Calicivirus qui colle la fièvre et met le chat en état d’épuisement. Enfin un Réovirus qui provoque des larmoiements. Par-dessus le marché, quelques bactéries dégueulasses vont s’inviter dans le jeu, avec apparition de pus dans le nez et dans les yeux… 
Et oui, tout ça en même temps, mais ce qui nous intéresse c’est évidemment comment on s’en rend compte, quels sont les symptômes qui donnent l’alerte. 
On l’a dit, le Coryza est terriblement contagieux, il est donc évident que les chats les plus ciblés par ces virus sont ceux qui sont en nombre au même endroit, refuges, animaleries, les maisons où l’on a plusieurs chats, et aussi bien sûr d’une façon générale, les chats et chatons non vaccinés. 

 
Les symptomes du coryza du chat

Donc les symptômes…  Eternuements, toux, écoulements des yeux et du nez, ce que chez l’humain on considérerait comme les signes d’une crève comac ! 
En plus, le chat va perdre l’appétit, et dans certains cas, on note l’apparition de taches rouges dans la bouche. 
Bien sûr que le chat peut s’en sortir seul, dans certains cas, comment eût fait l’espèce pour survivre quand les vétérinaires étaient aussi inexistants ou aussi ignorants que les médecins du théâtre de Molière ? En revanche, un chat domestique n’a plus les défenses naturelles du chat sauvage, l’infection peut se généraliser et tout cela finit au crematorium… 
A noter quand même qu’un chat qui a attrapé ces virus peut rester porteur sain pendant des années et donc le refiler à ses potes… 

 
Le traitement du coryza du chat

Le traitement est d’abord un antibiotique qui combat l’infection, non le virus. Bref, limite les conséquences, pas l’origine de la maladie. 
Dans les cas les plus graves, on se sert d’antiviraux, Il peut même être nécessaire d’hospitaliser le chat, dans ce cas, on pourra alimenter et hydrater le chat par sonde. Quand on vous dit que le Coryza est une vraie dégueulasserie…

Le conseil... Faire vacciner son chat contre le coryza

Bon, il y a un très bon truc pour l’éviter…  La vaccination. Il y a forcément un jour où votre chat sera en contact avec d’autres chats et le truc s’attrape juste par l’air respiré… Alors, pas d’hésitation…